Les 30 ans du musée
de la civilisation

Dans le cadre du cours de synthèse graphique, nous avons eu comme mandat de développer une affiche qui souligne les 30 ans du Musée de la civilisation de Québec. Le thème est libre, mais doit être en contact avec l’un ou l’autre des aspects du musée: que ce soit de la création du musée, d’une exposition ou l’environnement socio-politique de l’établissement et son rôle dans ce dernier.

À cet effet, et après recherche sur les expositions précédentes et actuelles du Musée de la civilisation de Québec, je me suis arrêté sur une exposition qui m’avait marqué: 25 révoltes. Une présentation de certains événements marquants qui ont façonné l’environnement socio-politique courant. 

J’ai donc décidé de mettre de l’avant un symbole bien connu, mais qui ne l’est pas tant non plus: le symbole de la paix. De sa création à vocation militaire à son utilisation courante, un moment important de notre histoire doit être analysé: la guerre du Vietnam.

Le symbole de Paix en arrière-plan permet de mettre en contexte le sujet de l’affiche. L’ondulation permet de mettre en forme une impression de drapeau volant au vent.

Le symbole de Paix en arrière-plan permet de mettre en contexte le sujet de l’affiche. L’ondulation permet de mettre en forme une impression de drapeau volant au vent.

Au même niveau que les motifs de paix, mais derrière tout le reste, se trouve le moment de l’histoire au courant duquel le symbole s’est fait réapproprier: la guerre du Vietnam. Nous pouvons y voir une image de soldat marchant dans l’herbe, se rendant à son lieu de combat.

Au même niveau que les motifs de paix, mais derrière tout le reste, se trouve le moment de l’histoire au courant duquel le symbole s’est fait réapproprier: la guerre du Vietnam. Nous pouvons y voir une image de soldat marchant dans l’herbe, se rendant à son lieu de combat.

En avant de tout cela se trouve un manifestant, une personne de la contre-culture ayant pris part aux changements socio-politiques de cette décennie et ceux responsables de la réappropriation du symbole « de paix ».

En avant de tout cela se trouve un manifestant, une personne de la contre-culture ayant pris part aux changements socio-politiques de cette décennie et ceux responsables de la réappropriation du symbole « de paix ».

 
L’amalgame final donne tous les éléments nécessaires afin de bien décoder le symbole, son époque et l’environnement socio-politique ayant mené à ce que nous en connaissons aujourd’hui.

L’amalgame final donne tous les éléments nécessaires afin de bien décoder le symbole, son époque et l’environnement socio-politique ayant mené à ce que nous en connaissons aujourd’hui.